La cérastoculture – les métiers de la conchyliculture #3

la-cerastoculture-elevage-des-coques

C’est bientôt l’ouverture du Salon de la Conchyliculture et des Cultures Marines à Vannes, pour cet évènement, voici un tour d’horizon des  multiples métiers de la Conchyliculture.

Un jour, un métier ! Durant quatre jours nous vous présenteront un métier phare de la profession conchylicole.

Aujourd’hui pour le troisième jours, nous allons faire honneur à la cérastoculture.

La cérastoculture est l’élevage des coques. En France, elle est apparu dans les années 80 mais depuis quelques années elle se développe fortement. Les élevages de coques sont principalement situés sur Le Traict du Croisic en Loire Atlantique (bras de mer à l’ouest des marais salants situés dans la presqu’île de Guérande) ainsi que sur la baie de la Somme dans la Manche.

 

En France, la production de Cerastoderma Edule (de son nom scientifique) se situe à environ 10 000 tonnes par an. Dont 25% issue de l’élevage.

Découvrons les étapes nécessaires de la naissance à la récolte des coques  :
  • LA PONTE

La ponte des coques. C’est là que tout commence, elle se fait exclusivement dans leur milieu naturel. Généralement, elle a lieu entre début juin et fin juillet.

  • LE NAISSAIN

Le naissain, c’est tout simplement de jeunes coques qui sont destinées à l’élevage.  Elles proviennent le plus souvent du Morbihan. Pour qu’un cérastoculteur se procure des jeunes coques pour qu’il procède ensuite à l’élevage, il doit les acheter auprès de pêcheurs. Le naissain est pêché dans l’estuaire de la Vilaine uniquement par des pêcheurs professionnels.

  • LA MISE À LA POUSSE

Ensuite, les petites coques sont mises à la pousse dans des vasières se découvrants à chaque marée.

la-mise-a-pousse-des-coques-cerastoculture

Les coques qui sont hors de l’eau à chaque marée sont généralement très résistante et de meilleure qualité.

 

  • LA RÉCOLTE

Avant que le cérastoculteur puisse récolter les coques, elles doivent rester entre 18 mois et 2 ans dans le sable sur des parcs. Pour pouvoir effectuer la récolte, il faut que la marée soit basse.

Les grosses structures de cérastoculture récoltent les coques à l’aide de tracteurs avec des récolteuses ou bien par drague avec un bateau. Les petites structures font le ramassage à la main avec un râteau.

Une fois la récolte effectuée, les coques sont prêtes à être expédié.

transport-de-coques-cerastoculture

Palette de coques prête au chargement pour l’Espagne

Pour les amateurs de coques, voici les diverses possibilités de les cuisiner :

Avant de faire cuire les coques, il est fortement conseillé des les faire dégorger dans de l’eau avec du gros sel.

 

Pour en savoir plus :

Retrouvez-nous au Salon de la Conchyliculture sur le stand n°14 pour découvrir nos produits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *